Les actualités du digital

L’essentiel à savoir sur le cloud computing

Le cloud computing est un terme que l’on entend beaucoup ces dernières années. Il s’agit d’un portail qui s’occupe  du  stockage de données sur un serveur externe. L’utilisateur pourra de cette manière accéder à ses fichiers n’importe où. Il devra simplement être en possession de son ordinateur ou d’un mobile relié à internet.

Les différentes catégories de Cloud

Le cloud computing est similaire au protocole FTP sur certains points puisqu’il sert à simplifier  l’échange de données. La distinction se situe surtout au niveau de la performance. Cloud est plus sécurisé que le protocole FTP. Le temps de téléchargement des dossiers est d’ailleurs plus rapide sur le Cloud. Ce nuage informatique propose multiples procédés de sauvegarde aux clients. Si l’utilisateur veut que les documents soient accessibles pour plusieurs individus ou sociétés, il  utilisera le cloud public. Par contre, le cloud privé est destiné à un usage en entreprise. Seuls les salariés peuvent consulter les fichiers sur ce serveur. Ils se connectent par l’intermédiaire d’un serveur sécurisé en interne. Toutefois, les données sur le cloud privé peuvent être hébergées dans un serveur externe. Cette option permet aux dirigeants de télécharger le répertoire même s’ils ne se connectent pas au réseau interne.

Et enfin, le cloud hybride est un mélange des propriétés du cloud privé et public. Dans ce type de nuage, les sociétés peuvent préserver leurs dossiers sur deux parcs informatiques différents. Cela est utile en cas de panne de l’un des serveurs.

Les avantages d’utiliser le cloud computing

Ce nuage informatique permet aux sociétés de limiter leurs dépenses. En effet, elles ne seront pas obligées d’investir dans des équipements comme les logiciels, les espaces de stockage et tant d’autres. Le service est livré avec les outils indispensables à la conservation des données. De plus, la gestion de l’infrastructure cloud appartient au fournisseur du programme.  Ce service garantit la bonne marche des affaires pour les managers. Les entreprises ayant des filiales à l’étranger peuvent s’échanger des fichiers par le biais de cette technique.

Comme le réseau informatique est menacé par le piratage, le fournisseur change en permanence son système de cryptage. Les sociétés n’auront pas à craindre une fuite des informations. Cependant, il est recommandé de vérifier la loi du pays où le stockage s’effectue. Par exemple : la législation américaine autorise le gouvernement à examiner sans un avertissement  les données d’une entreprise.

Découvrir toutes les solutions de cloud computing sur le site https://express.ikoula.com/fr.